Chaussée d'Alsemberg

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi Chaussée d'Alsemberg : les maisons, Kursall, Chaussée d'Alsemberg 2, Viaduc de l'Estrée, Rue Wayez, Place Cardinal Mercier, Rue Pierre Flamand, Place du Môle, Estrée en fêtes, Rue du Castegier

Du Castegier au viaduc.

1834-35 : construction de la chaussée d'Alsemberg reliant cette commune à Braine-l'Alleud et à Mont-Saint-Jean.

1857 : sur l'emplacement du cinéma Kursaal,le père du futur Cardinal Mercier, Paul-Léon Mercier (1808-1858) fait bâtir une distillerie de grains et lui adjoint une machine à vapeur provenant de Virginal. La mise en fonction aboutit peu de temps après à une explosion et un incendie consécutif. Cet incident acheva de ruiner la santé de Paul Mercier qui décéda en 1858, à l'âge de 50 ans. Rappelons que l'on doit à Paul Mercier différents portraits familiaux peints dès 1830, date où il s'engagea volontairement en participant à la révolution Belge. Barbe Croquet (1815-1882) assura la continuité de l'entreprise de son mari et confia la direction à Félix Franck. La firme cessa cette activité en 1865.

1866 : la veuve de Paul Mercier vend à Grégoire Gérard (1799-1878) acquéreur en son nom et pour ses fils établis alors à Bruxelles François et Hilaire Gérard, les bâtiments de l'ancienne distillerie Mercier. Transformée en teinturerie d'étoffes et de fil de coton, l'entreprise ne cessera de croître dans la décennie suivante. En 1871 et en 1880, notamment, les cuves sont équipées de machines à vapeur de plus en plus puissantes. Des transformations notables et agrandissements sont opérées. Les frères Gérard font également construire la série des habitations qui voisinent en descendant vers l'Estrée, occupées principalement par des teinturiers.

1881 : la firme de tissus Alexandre Lambotte - Halot qui a racheté la maison natale du cardinal Mercier, s'établit en face de la teinturerie Gérard. Une fabrique de chicorée y fut aussi fondée entre 1869 et 1872 par Eugène Mussche, mais cessa assez rapidement ses activités.

1892 : construction de l'abattoir.

1903 (12 avril) : "Pour ce qui est de la date d'ouverture de la 202 ème succursale de la compagnie L'Abeille ouverte chaussée d'Alsemberg par le libéral Albert Daye, il s'agit du jour de Pâques ( hé oui, un jour chômé en principe !) 1903 soit le 12 avril...." (Source : copie de l'Annonce Brabançonne du 4 avril 1903.)

1907: démolition de l'usine (retorderie de coton et teinturerie) que les industriels Gérard possédaient au Castegier. Une partie de cette industrie est convertie en salle de spectacles : la Concorde est inaugurée en septembre 1907. Son premier tenancier est Georges Ducarme, musicien à l'Harmonie de Braine, auquel succédera Fernand Raes après la première guerre mondiale. Dans ce lieu où se tiendra le cinéma Kursaal, se déroulent outre des meetings politiques libéraux, des conférences, des bals bleus, les premières "Explorations du monde" (récits de voyages avec support cinématographique) inaugurés par les frères Gustave, Jules et Léon Gérard dès 1910 ( voyages en Tunisie et au Maroc ).

"Café des Sports" : Thierry Hautphenne (5 avril 2009): "Le café des Sports qui se trouvait en face de l'abattoir appartenait à mon arrière grand-mère Adeline qui y vivait à l'arrière avec mon grand-père Roger; mon père c'était Richard." Gustave-Jean Rose (5 avril 2009) :"J'ai connu ce café tenu par Bob Elandon le catcheur dans les années 60, et, un peu plus bas que l'abattoir la maison de Mr Hendrickx le professeur de l'athénée."

1983: démolition de l'ancien abattoir public pour faire place à un parking.

1992 : inauguration de la Résidence de l'Estrée (emplacement de l'ancien abattoir). Celle-ci accueille plus de 60 personnes prépensionnées ou pensionnées âgées de 55 ans minimum.

2011 (3 mai): un jeune cyclomotoriste tué. Voir l'article de Vers l'Avenir


Fin 19ème siècle. Aquarelle de F.Grislain. Collection : Marie-Noëlle Lhoir.
Maisons se trouvant au carrefour entre la chaussée d'Alsemberg et l'avenue Léon Jourez vu de la place Castegier (place Cardinal Mercier) vers 1890. La porte donnait accès à un estaminet, la maison Fauconnier (?) Aquarelle de G.Pleunes.
Photo prise vers 1900. Dans le fond, des maisons de l'ancienne rue du Môle et la grange de la ferme du Môle. Collection : Marie-Noëlle Lhoir.
Début de la chaussée d'Alsemberg vers 1907. Au fond, quelques maisons de la place du Môle. A droite, la chapelle Cloquet, consacrée à Sainte Barbe. Elle fut érigée en 1766 par Jean-Baptiste Cloquet. Elle se trouvait d'abord à la ferme de la Graignette puis fut déplacée à la ferme du Môle puis à l'emplacement actuel. En bas, à droite, le garde-champêtre Antoine Waroquet, dit "Champet Bertou". Collection : Jean-Marc Wautier.
"Cette chapelle a été érigée Lan 1766 par Jean-Baptiste Cloquet et Anne-Marie Delcorde son épouse a l'honneur de Saint-Jean Baptiste et Sainte-Barbe. P.P.N." Cette chapelle fut érigée en 1766 à la ferme de la Graignette par ses propriétaires (voir ci-dessus). En quittant la Graignette pour la ferme du Môle, les Cloquet emmenèrent la chapelle qui fut encastrée dans la dernière maison de la rue du Môle. Lors de la démolition des maisons et de la ferme "Cloquet"en 1903, la chapelle fut transférée au début de la chaussée d'Alsemberg où elle se trouve toujours.
Ronald Plasman:"Ma grand-mère et moi en 1955 en haut de la chaussée d'Alsemberg." Alain Senterre:"A l'époque, à gauche la crèmerie Veny." Collection : Ronald Plasman.
Les résistants défilent dans les rues de Braine-l'Alleud. Ici, ils arrivent sur la place du Môle venant de la chaussée d'Alsemberg. ( Libération de Braine-l'Alleud, le 4 septembre 1944).
4 septembre 1944. Collection : Anne Dupire.
Mardi 5 septembre 1944: retour du doyen Van Belle qui avait été assigné "en résidence forcée" dans la maison de son frère à Anderlecht pour ne pas avoir voulu célébrer la messe d'enterrement, en 1942, d'un rexiste brainois car des soldats armés se trouvaient dans l'église.
4 mars 2009. Photo : Jean-François Piraux.
Carte postée en 1921: maison natale du Cardinal Mercier et chaussée d'Alsemberg. Collection : Jean-Marc Wautier.
Carte postée en 1922. Collection : Jean-Marc Wautier.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Maison du Cardinal Mercier et début de la Chaussée d'Alsemberg. Carte postale des années 1950 (?).
Vers 1980. Archives: André Wilmet.
19 août 2009. Photo : Jean-François Piraux.
1955 : la camionnette du fleuriste Jean Latteur.
Collection : Jean-Marc Wautier.
Teinturerie et fabrique de tissus H.Gérard et Fils, en 1898.
Teinturerie et fabrique de tissus H.Gérard et Fils, chaussée d'Alsemberg. Photo du 11 mars 1898.
Début de la chaussée d'Alsemberg vers 1912. Le bâtiment à gauche est le café La Concorde. Il prit la place de la teinturerie et fabrique de tissus H.Gérard et fils. Le café fut tenu par Armand Hancq puis par Madeleine Tielemans. Collection : Jean-Marc Wautier.
1922 : les Gais Marins de la Concorde. Photo: A.Vanderplancq. Collection : Claude Durys.
Braderie costumée 1900 du quartier de l'Estrée (1938). Photo de groupe devant le café "La Concorde", au début de la chaussée d'Alsemberg.Sur la photo : Firmin Piraux, René Allard, Trépagne,...Collection : Jean-François Piraux
1951 ou 1952 : devant le Concorde. Sur la photo : René Allard,à gauche. Collection : Jean-François Piraux.
1951 ou 1952. Sur la photo : à droite, René Allard et Firmin Piraux. Collection : Jean-François Piraux.
1954: l'Estrée en fleurs. A gauche, une affiche du cinéma Kursaal. Sur la photo : René Allard et Firmin Piraux. Collection : Jean-François Piraux
1954.Collection : Jean-François Piraux
1954: l'Estrée en fleurs. A l'arrière-plan, le garage Ford de Jacques Wezel. Collection : Jean-François Piraux
1954: l'Estrée en fleurs. Sur la photo, Richard, Agnès et Vincent Raymond. Collection : Jean-François Piraux
Olivier Mortier:"Vue de la Chausée d'Alsemberg en 1890 (en direction de la Place Cardinal Mercier). Au fond à droite, nous pouvons distinguer la teinturie et fabrique de tissus Gérard & Fils (le grand bâtiment avec à l'arrière sa cheminée)". Etienne Wilmet:"Tout à fait au fond à gauche, je dirais la silhouette de la maison du Cardinal Mercier… ,à droite se trouve l'actuelle Rue du Castegier."Collection : Olivier Mortier.
1949. Collection : Jean-François Piraux.
1937 : fête à l'Estrée. Ici, au dessus de la rue du Castegier. Sur la photo : Allard René, Piraux Firmin, ... Collection : Piraux Jean-François.
Début des années 1970. Photo : Firmin Piraux.
Carte postée en 1950. Collection : Jean-Marc Wautier.
Fête de l'Estrée au début des années 1950. Collection : Jean-François Piraux.
|
1949. Sur la photo: Firmin Piraux, Jeanne Coppin, René Allard,... Collection : Piraux Jean-François.
1949. Sur la photo: Firmin Piraux, Jeanne Coppin, René Allard,... Collection : Piraux Jean-François.
1954: l'Estrée en fleurs. Collection : Jean-François Piraux.
1954: l'Estrée en fleurs. A droite, les murs de l'abattoir public et la Rue du Rossignol. Collection : Jean-François Piraux
1980 : ancien abattoir communal. Photo : "L'Alleu" numéro 2 de 1980.
1992 : inauguration de la Résidence de l'Estrée (emplacement de l'ancien abattoir). Celle-ci accueille plus de 60 personnes prépensionnées ou pensionnées âgées de 55 ans minimum.
1954. Thierry De Craeye:"C'est mon papa au premier plan, il avait 10 ans." Collection : Jean-François Piraux.
Vers 1920
Carte postée en 1930. Collection : Jean-Marc Wautier.
Voir plus de photos et d'infos sur le magasin "L'Abeille" à la page Chaussée d'Alsemberg : les maisons. Collection : Jean-Marc Wauthier.
Chaussée d'Alsemberg vue du viaduc. Toujours aussi peu de voitures... Carte postale datant du début des années 50 (?).
Dans les années 1920. Collection : Jean-Marc Wautier.
Vers 1950. Collection : Jean-Marc Wautier.
1979. Photo: Alain Senterre.
Chaussée d'Alsemberg vue du viaduc (1993). Légumier Lefrant(?) à gauche, avec la toile verte.
8 mars 2009. A droite, la Rue Wayez.
Chaussée d'Alsemberg vue du viaduc (photo du 8 juillet 2010). A droite, la rue Wayez. Photo : Piraux Jean-François.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: