Rue de la Goëtte

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Voir aussi : Etablissement des Soeurs de Marie de la rue des Jambes, Rue des Jambes, Rue Wayez, Sentier de la Croix Charles Boucher, Panoramas brainois, Brasserie Glibert-Vanham, Rue du Môle, Place du Môle

Voir sur Google Maps

Lieu-dit cité déjà en 1419 (le courtil de la Goëtte) en 1564 et en 1616.

1690 (22 avril) : un violent incendie dévaste le bourg de Braine-l'Alleud : rue des Jambes, du Château, de la Gohette (actuellement de la Goëtte), Bayard, de la Porte (actuellement du Môle), de la Fontaine (actuellement de l'Hôpital), sur le Marché (actuellement Grand-Place),.... 105 maisons (sur 120) sont détruites. A cette époque, la plupart des maisons étaient constituées avec des matériaux (bois, paille, ...) très rapidement inflammables.

1960 : mise en liquidation volontaire de la firme Jacobs Frères.

1968 : la famille Gilot achète 2500 m² au 48 et y ouvre une carroserie. Leur garage se trouvait précédemment Place Cardinal Mercier.

1971 : Carimar s'installe dans une usine désaffectée de plus de 6000 m² couverts au 85.

1975 : l'entreprise Nicols s'installe à Braine-l'Alleud dans des bâtiments de quinze mille mètres carrés .

1977 : démolition de ce qui restait de l'ancien Etablissement des Soeurs de Marie de la rue des Jambes.

1999 (3 septembre) : ouverture du parking de la Rue de la Goëtte.

2011 (12 septembre) : 36 emplois sont menacés chez Nicols.

2011 (septembre-octobre) : 2 mois de travaux de réfection de la voirie. Voir l'article de Vers l'Avenir du mardi 13 septembre 2011

2011 (27 octobre): accord social chez Nicols. Cet accord prévoit notamment que les intérimaires de plus d’un an sont reconnus comme CDI ; que les ouvriers ont le même préavis que les employés, que onze personnes seront reclassées en interne, et que l'entreprise financera une cellule d'accompagnement pour la reconversion des travailleurs.

 48(1984): Gilot et fils (Concessionnaire Renault,carrosserie toutes marques,dépannage 24h su 24,...)
 85(1968): La Quercine,S.A. : lièges agglomérés,polystyrène expansé,foamglas,laine de roche,laine de verre,...
   (1984): S.A. Entreprises L.Lacroix (Construction, rénovation, aménagement,...),la seule société de construction agréée classe 5 de la région. Capital : 8 000 000 F.
   : Carimar (carrelages). Voir : http://www.carimar.be/index.aspx?company=carimar&lg=fr
1900. A l'avant-plan, Edmond Jacobs (frère aîné de Léon Jacobs, ancien bourgmestre de Braine-l'Alleud). A l'arrière-plan, Adrien Devillers, portant du coton à la rivière pour le rinçage. Dans le fond, la ferme Gillot, Rue de la Chiennerie. Source : "Glanures au fil du temps (Fascicule n°41)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (1998). Collection : Frank Hemelhof.
Collection : Jean-Marc Wautier.
16 novembre 1942 : facture de la fabrique de tissus Jacobs Frères pour Omer Castiaux de la Rue Longue. Collection : Brania.
1950 : photo aérienne des usines Jacobs. Actuellement "Carimar". Pour plus d'infos : "Glanures au fil du temps (Fascicule n°41)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (1998)
24 août 2010. Photo : Jean-François Piraux.
Carimar : show-room.
24 août 2010. Photo : Jean-François Piraux.
24 septembre 2017. Photo : Jean-François Piraux.
24 août 2010. Nicols: http://www.nicols.eu/fr/. Photo : Jean-François Piraux.
23 octobre 2011. Photo : Jean-François Piraux.
Panorama de Braine-l'Alleud. A gauche, la rue de la Goëtte. A droite, devant la maison communale, le pensionnat des Soeurs de Marie. Philippe Buchelot:"On distingue parfaitement les serres du jardinier Hautfenne installé là en 1880, qui était maraîcher professionnel. La maison Jacobs est aussi bien visible, avec ses 6 fenêtres faisant face au photographe. Dans les années 1880, deux jardiniers ont établi des serres à Braine centre : Jean-Baptiste Hautfenne père et Roodhooft installé au Champ-Craya, c'est-à-dire dans la rue Joseph Gos, à mi-hauteur de la rue, sur la droite. Les serres ont été démolies vers la première guerre mondiale."
Jean Peraux:"Sur la photo Désiré Hautfenne (avec chapeau) et un jardinier. Désiré (1884) travaillait avec son frère Jean-Baptiste(1887) . Leur père Jean-Baptiste (1842-1912) Hautfenne époux de Julie, Hélène Hautfenne (aussi) exploitait déjà le potager de la Goëtte.". Collection : Véronique Denis.
Début des années 2000. En bas, le carrefour entre les rues de la Goëtte, des Marolles et Cloquet.
La maison Jacobs. Aquarelle de Gustave Pleunes.
11 août 2010. Photo : Jean-François Piraux.
1er juillet 2015. Vue depuis la Rue des Marolles. Photo : Jean-François Piraux.
10 août 1977. Alain Senterre-Courtois:"C'était bien la cité Draguet, et "appartements" est un bien grand nom, pour des logements à l'extrême limite de l'insalubrité. Un point positif, les loyers étaient d'un prix très bas ... La cité Draguet avait son rôle social aussi, elle suppléait au manque de logements sociaux à Braine, dans l'immédiate après-guerre 1940-1945." A droite la Rue des Marolles. Photo : André Glibert. Collection : Brania.
22 novembre 2017. Photo : Jean-François Piraux.
Carte datée du 4 août 1901: Etablissement des Soeurs de Marie de la rue des Jambes. Collection : Jean-Marc Wautier.
11 août 2010. Vue depuis la rue Wayez. Photo : Jean-François Piraux.
Procession. Collection : Jean-Marc Wautier.
Procession. Collection : Jean-Marc Wautier.
Procession. Collection : Jean-Marc Wautier.
Fin des années 1980. Carrefour avec la rue Fortemps.
Résidence Fortemps n°1 - octobre 2007. Photo : Arnaud Corbisier.
28 décembre 2011. Photo : Jean-François Piraux.
1987 : la brasserie Gévé avant sa démolition. Coût des travaux : 18.000.000 FB dont 5.000.000 FB à charge de la commune.
24 septembre 2011. Photo : Jean-François Piraux.
Collection : Josiane Pierart.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: