Septembre 1944

De Wiki - Braine-l'Alleud .

Bibliographie: "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)

1944 (3 et 4 septembre) : libération de Braine-l'Alleud par les résistants et les troupes alliées.

1944 (5 septembre) : Jules Hans redevient bourgmestre de Braine-l'Alleud. Retour triomphal du doyen Ulrich Van Belle.

1944 (dimanche 10 septembre) : cortège de la Victoire à partir de 14 heures. Itinéraire : place de la Gare du Tram, Avenue Albert Ier, rue Champ Craya, Rue du Petit Jean, Rue Sainte-Anne, Rue Schepers, Avenue Léon Jourez, place Cloquet, Grand-Place.

Rue des Fossés?. Sur la photo : Paule Dupire. Photo : Marguerite Dupire. Collection : Anne Dupire.
Grand-Place. Collection : Anne Dupire.
Grand-Place. Anne Dupire:"Paule Dupire, ma tante,et ma maman, Miou Ostijn...et je crois les filles Glibert? A confirmer." Collection : Anne Dupire.
Grand-Place. Collection : Anne Dupire.
Les Brainois attendent leurs libérateurs. Collection : Anne Dupire.
Lundi 4 septembre 1944, Place du Môle : les hommes de l'Armée Secrète sortent de la clandestinité. Collection : Anne Dupire.
Les résistants défilent dans les rues de Braine-l'Alleud. Ici, ils arrivent sur la place du Môle venant de la Chaussée d'Alsemberg. ( Libération de Braine-l'Alleud, le 4 septembre 1944).
4 septembre 1944. Collection : Anne Dupire.
Septembre 1944, Chaussée Reine Astrid : un soldat anglais avec ses jeunes admirateurs. La dame qui regarde le soldat est madame Melotte, d'origine anglaise. Au fond, la gare du vicinal. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)
Mardi 5 septembre 1944: retour du doyen Van Belle qui avait été assigné "en résidence forcée" dans la maison de son frère à Anderlecht pour ne pas avoir voulu célébrer la messe d'enterrement, en 1942, d'un rexiste brainois car des soldats armés se trouvaient dans l'église.
A la libération : mardi 5 septembre 1944, Rue Bayard.
Mardi 5 septembre 1944, Rue Bayard. Collection : Piraux Jean-François.
Mardi 5 septembre 1944, Rue Bayard.
Mardi 5 septembre 1944, Rue des Tisserands : traversée de Braine-l'Alleud par la 1ère colonne américaine. Ici devant le magasin de textiles d'Omer Castiaux au carrefour avec la Rue Longue. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995). Sur cette photo : Marcelle Gossieaux, Renée Debacker,...
Collection : Anne Dupire.
Mardi 5 septembre 1944, Rue des Tisserands : traversée de Braine-l'Alleud par la 1ère colonne américaine. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995).
Mardi 5 septembre 1944, Rue des Tisserands : traversée de Braine-l'Alleud par la 1ère colonne américaine.
Mardi 5 septembre 1944 : traversée de Braine-l'Alleud par la 1ère colonne américaine. Ici devant le magasin de textiles d'Omer Castiaux. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)
Mardi 5 septembre 1944, Rue Notre-Dame : des tankistes américains en face de la maison des soeurs de Saint-Vincent de Paul. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)
Mardi 5 septembre 1944, Rue Notre-Dame : des tankistes américains en face de la maison des soeurs de Saint-Vincent de Paul. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)
5 septembre 1944, Rue du Petit Jean : une colonne de l'armée américaine traverse la localité. Source : "Glanures au fil du temps (Fascicule n°33)" Association du Musée de Braine-l'Alleud (1994)
5 septembre 1944, Grand-Place. Collection : Anne Dupire.
Mardi 5 septembre 1944: la colonne américaine traverse Braine-l'Alleud en passant par la Chaussée Reine Astrid à hauteur de la Patte de Poule.
Mardi 5 septembre 1944, Chaussée Reine Astrid. Luc Van Immerseel (18 juin 2009) :"A hauteur du motard MP américain, les entrepôts "Fabrique de Carrelage (?)" qui furent utilisés bien plus tard, par les Ets "Déménagements THOMAS" dans les années 1960 (Camions rouges, avec lettrages en jaune)." Philippe Buchelot : " Anciens entrepôts de bois sciés d'Alphonse et Firmin Allard, dont une partie était louée à la firme Gantoise - Kaivez (dès les années 1920, entreprise de carrelages divers."
6 septembre 1944, Avenue Léon Jourez : libération de Braine-l'Alleud, passage de colonnes américaines. Etienne Wilmet: "155mm-Howitzer'LongTom' avec son tracteur M4A1… Il s'agirait vraisemblablement d'un 155 du 1st Bataillon, 258th Field Artillery Regiment qui était une unité indépendante en soutien à la 2nd Armored Division… "
Dimanche 10 septembre 1944 : cortège de la Victoire. Sur la charrette, les registres de la population, mis à l'abri des Allemands. Collection : Jean-François Piraux.
Dimanche 10 septembre 1944, Grand-Place. Sur la charrette, les registres de la population, mis à l'abri des Allemands. Sur la photo, des membres de l'Armée Blanche (Léon Soupart, Sadi Delannoy, Désiré Vienne, Gérard Daye, Maurice Wauthier, Joseph Lemoine, Valère Hancq) et les autorités communales (le doyen Ulrich Van Belle, le bourgmestre Jules Hans, Ernest Laurent, Pierre Flamand, Eugène Montoisy, Alexandre Pays, Fréderick, Derycke,...
Septembre 1944, Place du Môle : des Brainois ont été récupérer les chevaux allemands abandonnés au bois du Foriest. A remarquer les tranchées creusées dans la place du Môle. Elles servaient de protection en cas d'attaque aérienne. Source : "Braine-l'Alleud - La Libération -Septembre 1944" par Jean Bosse et Charles Van Gucht (Association du Musée de Braine-l'Alleud - Mai 1995)
Jacques Langlais :"Avant (et après)la dernière guerre, mon père était tisserand au tissage Gilbert,rue des Alliés. N'étant plus approvisionné en coton d'Egypte à cause du conflit, l'usine dû fermer et mon paternel est allé travailler à la laiterie de Plancenoit. Cette photo du camion de la laiterie sur la Grand Place de Braine a surement été faite à la libération au vu des drapeaux au rétroviseur du camion, sur la maison communale et sur la maison de gauche. Mon père Emile Langlais est au milieu derrière, j'ignore qui sont les deux hommes assis sur l'aile et la femme au volant. Connaissant le passé résistant de mon papa, je ne serais pas étonné que les autres personnes faisaient partie de l'armée secrète." Collection : Jacques Langlais.
Outils personnels
Navigation
Territoire et nature: